Ludi's Time

mardi 8 janvier 2019

Approchez homo sapiens ! Ce livre vous fera hurler de rire ! Faites la connaissance d'une famille préhistorique : Edouard, le père, génial inventeur qui va changer la face du monde en ramenant le feu; Vania, l'oncle réac, ennemi du progrès; Ernest, le narrateur, un tantinet benêt; Edwige, Griselda et autres ravissantes donzelles... Ces êtres délicieux font le monde autour d'un feu en dégustant des os à moelle. Regardez-les découvrir l'amour, s'essayer à la drague, se battre avec l'évolution...
Situations rocambolesques, personnages hilarants d'un monde où l'homme est pourtant déjà homme: batailleur, jaloux, ingrat et aussi rétrograde. Un miroir à consulter souvent. Pour rire et réfléchir.

Auteur : Roy Lewis
Edition : Pocket
 Parution : 1994
Pages : 183
ISBN : 2-266-08437-2



POURQUOI J'AI MANGE MON PÈRE

Vous le connaissez très certainement, probablement l'avez-vous déjà lu ? Aujourd'hui, nous allons parler du fameux lire de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon père. On m'avait promis de l'humour et je n'ai pas été déçue !

L'atmosphère ici est très légère. L'humour mélangé à l'histoire des homo sapiens donne un contraste saisissant. Nous allons nous concentrer dans cette lecture sur une famille d'homo sapiens évolués et évoluant. Les personnages ne sont pas attachants mais ce n'est pas là ce que recherche l'auteur qui a volontairement crée des personnages décalés afin d'accentuer encore plus l'humour dans son oeuvre.

L'humour fait partie intégrante de cette oeuvre, je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi on ne la décrit pas comme tel mais seulement comme un livre historique. Historique certes mais humoristique du début à la fin. L'humour est présent chez les personnages qui parlent un langage moderne dans un monde préhistorique sachant qu'à cette époque les humains ne parlaient pas. L'auteur a même poussé le vice jusqu'à les faire parler aisément plusieurs langues !

Ce bouquin soulève avec humour des choses présentes dans la société moderne. Par exemple, des personnages vont devenir une sorte de mémoire de notre société. L'oncle Vania va donc répéter à plusieurs reprises "back to the trees", sa phrase favorite, interprétant ceux qui n'aiment pas le progrès mais qui en profitent quand même. Il est fan du "c'était mieux avant" en quelque sorte. Un autre oncle va interpréter les hommes d'affaires ayant la bougeotte et voyageant beaucoup. Cet oncle parcourt le Continent et souhaite vraiment découvrir l'Amérique (vous comprenez l'ironie de la situation). Le pauvre homme a d'ailleurs une mort légèrement ridicule. Le père de la famille, lui, incarne ceux qui cherchent sans cesse à s'améliorer. Il trouve le feu et cherche à le dompter et le créer infiniment en dépit du reste. Tout cet humour rend l'atmosphère légère en atmosphère déjantée. Les situations comiques sont très parlantes et très imagées.

Tout comme l'humour, le côté historique est très présent. Le lecteur entre dans un monde préhistorique. Les personnages dorment dans des cavernes depuis peu et apprennent à utiliser le feu. Toute la partie historique est intéressante. Utilisant des termes comme pléistocène, le père de famille sait très bien où ils sont situés dans la chronologie et cherche à évoluer et se sortir de cette période.

La plume de l'auteur est très pointilleuse concernant les noms des différentes époques ou d'animaux vivant à ce moment-là. On ressent la passion de l'auteur par ce sujet et l'envie de la partager de façon légère. Ce livre est une belle façon de montrer l'environnement des humains de cette époque. Je pense vraiment que cette oeuvre devrait être présenté plus souvent à des élèves (collégiens ou lycéens). Dommage qu'on ne voit pas ou peu cette période dans ces années-là de notre scolarité.


Ma dernière vidéo :

jeudi 20 décembre 2018

Le caractère ombrageux d'Hardin continue à lui jouer des tours, et il échappe de peu à l'expulsion de l'université. De son côté, Tessa retrouve son père par hasard au détour d'une rue. Hardin, toujours aussi ingérable, ne facilitera pas cette rencontre imprévue. Un week-end chez le père d'Hardin est l'occasion rêvée pour se recentrer sur leur histoire. La rencontre du couple Riley et Lillian en apprend bien plus que toutes leurs querelles. Pourtant, le départ pour Seattle approche... C'est le moment de prendre les bonnes décisions. Mais Hardin est-il seulement capable de mettre ses démons de côté pour suivre Tessa ? Le besoin passionné d'être ensemble sera-t-il plus fort que tous les obstacles ?

Auteur : Anna Todd
Edition : Hugo et Compagnie
Parution : 2015
Pages : 464
ISBN : 978-2-755-61735-1


AFTER WE FELL

Mon objectif de finir mes sagas en cours avance doucement mais sûrement, et je suis fière de rayer de ma liste un tome de plus. J'ai donc posé mon dévolu sur la saison 3 d'After d'Anna Todd et j'en sors indécise je vous l'avoue.

Nous retrouvons nos personnages habituels et suivons Hardin et Tessa dans leur relation fusionnel et destructible. J'ai beaucoup été exaspéré parfois énervé de voir leur comportement respectif (surtout Hardin). Leur relation piétinait et ils en revenaient toujours aux mêmes problèmes. Mais malgré tout, je ne pouvais m'empêcher de continuer ma lecture. L'autrice sait rendre son histoire addictive.

Les personnages principaux n'ont pas beaucoup évolués je trouve. Tessa trop gentille, semble toujours vouloir trouver des excuses à Hardin ou des compromis pour éviter les disputes tandis que ce dernier se permet des choses qu'il ne laisserait pas passer. Maladivement jaloux, très peu sûr de lui quand il s'agit de l'amour que lui porte Tessa, elle le décrit comme "obsessionnel, étouffant et grossier" (p.309), ce que le lecteur ne peut qu'approuver. Hardin croit tellement qu'il est mauvais et qu'il ne pourra pas changer en dépit de tout ce que lui dise ses proches et surtout en dépit de l'amour que lui porte sa famille. Il oublie vite que son père est un ancien alcoolique désormais directeur d'une université. Il sait pertinemment qu'il se comporte comme un abruti mais il se dit qu'il ne peut rien y faire.. J'ai beau adoré les personnages, les voir se déchirer de la sorte sans cesse est quelque peut lassant à la longue. Cependant, ce tome se termine avec une note d'espoir qui me laisse espérer une suite haletante et pleine de bonne chose. Tessa, elle, est très attachante. Le lecteur la voit se battre sans arrêt pour une personne qui se qualifie de cause perdue. Elle croit en Hardin et voit en lui quelque chose de bon. En la suivant, nous ne pouvons nous empêcher de compatir avec elle, nous la comprenons et la soutenons. Si Hardin ne veut pas venir avec elle à Seattle, il n'a pas à l'empêcher d'y aller.

Contre toute attente, le récit est très dynamique, les événements s'enchaînent (les conflits et disputes surtout) grâce aux deux points de vue qui se succèdent sans cesse, l'un venant d'Hardin et l'autre de Tessa. La plume est très fluide également. Je conseillerai ce livre à tout ceux qui ont aimés les précédents mais si vous avez peur de ne pas voir d'évolution, je ne peux vous rassurer à ce sujet. J'ai seulement espoir de voir Hardin évoluer dans le prochain tome !

Ma dernière vidéo :


mercredi 28 novembre 2018

En voulant ressusciter leur mère, Edward et Alphonse Elric vont utiliser une technique interdite relevant du domaine de l'alchimie : la transmutation humaine. Seulement, l'expérience va mal tourner : Edward perd un bras et une jambe et Alphonse son corps, son esprit se retrouvant prisonnier d'une armure. Devenu un alchimiste d'Etat, Edward, surnommé "fullmetal alchemist", se lance, avec l'aide de son frère, à la recherche de la pierre philosophale, leur seule chance de retrouver leur état initial. Ils commencent à enquêter sur un étrange homme, "le fondateur" qui passe pour un faiseur de miracles...


Auteur : Hiromu Arakawa
Edition : Hurokawa
Parution : 2005
ISBN : 978-2-351-42017-1
ISBN : 978-2-351-42018-8
ISBN : 978-2-351-42019-5


FULLMETAL ALCHEMIST

J'ai tellement entendu parler de Fullmetal Alchemist, que ce soit pour les mangas ou les animés que j'ai fini par craquer. Avant de m'attaquer aux mangas, j'avais déjà vu le film disponible sur Netflix donc je connaissais déjà un peu l'univers. Et après lecture de ces trois premiers tomes, je peux dire que le film est très fidèle aux mangas. J'ai été très heureuse de me replonger dans un manga et de suivre les aventures des deux frères Elric.

Concernant le premier tome, il s'agit d'une bonne entrée en matière. Le lecteur découvre les personnages surtout les deux frères Elric : deux jeunes qui ont la tête dure et qui sont souvent sous-estimés par leur concitoyen à cause de leur âge. Malheureusement dans ce premier tome, on ne découvre pas énormément de chose sur l'histoire des personnages juste le strict minimum.

Concernant le second tome, il s'agit de celui où je me suis indéniablement attachée aux deux frères. Ils sont touchant de par leur histoire, leur amour fraternel et leurs motivations Le lecteur découvre ici de nouveaux alchimistes d'Etat dont un particulièrement marquant menant à une scène triste et inoubliable. J'ai vu le film donc je connaissais déjà cette scène mais ça ne m'a pas empêché de ressentir à nouveau de fort sentiment au moment venu. Il y a aussi la découverte du méchant et puissant Scar, s'attaquant aux alchimistes d'Etat comme Edward.

Pour ce qui est du troisième tome, les deux frères ne sont pas au bout de leur surprise. La découverte autour de la pierre philosophale est accablante. Ils n'ont jamais été aussi proche de la pierre mais en même temps, ils sont très loin de pouvoir l'avoir. J'ai adoré découvrir Pinako et Winry, deux personnages féminins adorable. Ave elles, le lecteur découvre un peu plus personnellement les deux frères. J'ai trouvé magnifique les illustrations de transition de chapitre en particulier celle du chapitre 11.  Et en enfin, les dernières planches de ce tome promettent de l'action pour ceux à venir !

 C'est drôle et sympathique. Il y a une bonne dynamique et de jolies planches. Que demander de plus ? :)

Ma dernière vidéo :


mercredi 10 octobre 2018

Qui est vraiment Judy Desforêt ? Une jeune femme assiégée par la paranoïa et des hallucinations telles qu'elle en a perdu la raison jusqu'à vouloir se tuer ? Est-elle victime d'un vaste complot ou bien une manipulatrice au discernement hors pair ?

Qu'est-ce qui a pu pousser Lisa, psychiatre renommée, à baisser sa garde face à cette patiente délirante ? Aurait-elle manqué d'objectivité et de professionnalisme ? Lisa n'a plus aucune certitude sur ses conclusions.

Apparaît subitement à Viryez un certain Alwyn Andrews. Il ressemble en tout point à l'ami imaginaire qu'à décrit Judy. Le jeune homme dit la connaître, être amoureux d'elle, vouloir la revoir. Mais de nombreux doutes planent à son sujet, faisant de lui un suspect idéal...

Auteur : Melissa Bellevigne
Edition : Hachette
Parution : 2017
Pages : 380
ISBN : 978-2-01-397429-5


MIROIR

Je vous retrouve enfin avec une suite de saga qu'il me tardait de découvrir : Miroir de Melissa Bellevigne. J'ai tellement apprécié le premier tome qui ne m'a vraiment pas laissé de marbre.

Nous retrouvons ici les mêmes personnages que le tome précédent, c'est-à-dire Lisa, Judy et Alwyn. Lisa, ici vit son rêve, elle est enfin mère mais à quel prix ? L'enfant pleure sans cesse, lui laissant très peu de répit, ressentant certainement son stress et sa peur de perdre définitivement son mari parti peu de temps avant l'adoption. Judy a catégoriquement refusé de voir son enfant, le pensant être le fruit de son viol, elle se remet doucement de ses hallucinations et peut désormais même penser à une vie normale à l'avenir. Alwyn est ici, un peu plus réel que dans le précédent. Le lecteur ainsi que les personnages le rencontrent enfin, et grâce à lui bien des mystères sont résolus.

Les trois personnages ont chacun leurs points de vues à différents moments de l'avancement du récit. Il y a même un "eux" comportant un point de vue externe dépeignant plus en profondeur la rencontre entre Alwyn et Judy et les moments qu'ils ont passés ensemble. Le mystère qui planait donc autour d'Alwyn est révolu. L'autrice a sût mixés entre chaque point de vue avec beaucoup de doigté, elle a sût choisir le bon moment pour changer et réintégrer un point de vue.

Ce tome éclaircit le flou qui était présent dans le tome précédent, répondant aux questions des lecteurs. Cependant, la fin m'a laissé assez hébété. Je n'ai pas compris l'intérêt d'une telle fin, ou alors on plane totalement dans le fantastique mais le soucis du détail m'a dérangé : comment un homme peut-il rêver du futur avec autant de détails réels ? Heureusement pour moi, ce n'est que l'épilogue.

J'ai donc passé un très bon moment avec cette lecture, j'ai apprécié retrouver les personnages et les voir évoluer de cette façon. Mise à part l'épilogue, j'ai vraiment tout adoré. Je tiens toutefois à souligner qu'il m'a été difficile de me plonger dans cette lecture en ayant pas lu le tome précédent juste avant.


Ma dernière vidéo :


Follow Me @ludivine_cutie