Ludi's Time

mercredi 13 juin 2018

Le Monde Obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d'un loup-garou survenu devant le Hunter's Moon. Du côté des Chasseurs d'Ombres, Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare. Pris dans la tourmente des événements, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux forces du mal. Un combat qui les mènera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l'East River.


Auteur : Cassandra Clare
Edition : Pocket Jeunesse
Parution : 2012
Pages : 524
ISBN : 978-2-266-24430-5




LA CITE DES CENDRES



C'est avec joie que je vous retrouve pour une suite de saga, aujourd'hui nous verrons ce que j'ai pensé du second tome de The Mortal Instruments : La Cité des Cendres. Soyons clair, cela  faisait tellement longtemps que j'avais lu le premier tome que j'en avais quelque peu oublié les événements passés. Heureusement pour moi, entre temps, je m'étais regardé la série télévisée (pas terrible à mon humble goût), ce qui m'a permit de me rafraîchir quelque peu la mémoire !

Nous retrouvons dans ce tome l'univers magique que nous avons quittés. Toujours aussi riche, nous y découvrons même de nouvelles créatures telles que les fées que nous n'avions pas encore rencontrer mais seulement entendu parler ou certains démons tels que les Raums ou les Onis.

Je dois dire que la plume de l'auteur est très simple, facile d'accès et permet une lecture rapide de ce livre, cependant simple ne veut pas dire dénué de descriptions. Au contraire, Cassandra Clare semble avoir un petit penchant pour les créatures morbides et particulièrement ragoûtante. Les images que j'avais en tête à certains passages n'étaient pas des plus plaisantes. L'autrice utilise ici un point de vue omniscient ce qui permet au lecteur de connaître chaque protagoniste plus en profondeur (ce qu'il voit, ce qu'il ressent...).

Les protagonistes, parlons en. Nous avons grosso modo, les mêmes personnages que dans le tome précédent. L'un d'entre eux se démarque particulièrement : Simon, qui passe du gentil humain végétarien au vampire aux crocs acérés. Toujours fou amoureux de Clary, il ferait n'importe quoi pour elle, et cette dernière en profite pas mal, ce qui ma l'a rend exécrable ! Elle m'exaspère à toujours se mettre en avant, d'autant plus qu'elle se fiche pas mal de Simon et joue donc de ses sentiments. En compagnie de Jace, elle va apprendre ce dont elle est vraiment capable. En effet, le frère et la sœur ayant semblent plus puissant que bien des Chasseurs d'Ombres grâce à des dons survenus après les expériences de Valentin sur eux. Jace est capable de sauter de plusieurs étages sans rien se casser et Clary peut créer des runes ce qui s'avère bien utile dans leur combat. Nous avons un nouveau personnage, Maïa, qui s'immisce peu à peu dans le groupe. C'est une jeune lycanthrope qui se rapproche un peu trop de Simon au goût de Clary, jalouse, malgré qu'elle n'ait pas de sentiments amoureux envers lui. Tous très attachants, mon chouchou de ce livre reste Simon, fidèle à lui-même malgré sa nouvelle identité.

Le lecteur continue de tourner les pages de ce livre parce qu'il veut savoir qui, pourquoi et comment les protagonistes vont se sortir de tout cela. J'ai passé un agréable moment avec des personnages attachants et un monde que j'aimerai continuer à découvrir dans le troisième tome.


Ma dernière vidéo :


jeudi 7 juin 2018

Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être... 

Nos Faces Cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire.
L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...


Auteur : Amy Harmon
Edition : Robert Laffont
Parution : 2015
Pages : 434
ISBN : 978-2-221-19200-9


NOS FACES CACHÉES

Première lecture de cette autrice et j'en ressors changé, mûrit. J'ai croisé une belle leçon de vie au détour de quelques phrases malgré ma réticence au début face aux clichés et aux schémas classiques vus et revus dans le genre romancé.

Le lecteur a l'occasion de connaître ses personnages ainsi que de les voir évoluer. Ainsi, il y a Ambrose, le mec le plus populaire du lycée hyper beau gosse; Fern, simple, fade et franchement pas jolie. Paraît bien pale au côté de sa meilleure amie Rita, sublime et très remarquée. En dernier lieu, Bailey, souffrant d'une maladie grave qui rend son temps compté. Cousin de Fern, ils passent leur temps ensemble et cette dernière fait donc tout ce qu'il est incapable de le faire (autrement dit tout) sans pour autant le voir comme une corvée.

Le début du récit sert à s'approprier les protagonistes et leur environnement. La suite commence lors d'un événement important. De cet événement naîtra réellement le fil de l'histoire. Il s'agit ici du 11 septembre 2001, journée marquante pour eux notamment pour Ambrose qui prendra la plus grande décision de sa vie : se mettre au service de sa patrie en entrant dans l'armée. Ses amis le suivent et les voilà parti en Irak.
Le retour est brutal pour les habitants de la petite bourgade d'où les cinq amis viennent mais également pour Ambrose qui vit un choc et un changement tout autant physique que moral. Il va alors se réfugier auprès de Fern, une personne auparavant transparente à ses yeux mais qui dorénavant fait rayonné son monde.

Avec leur histoire, nos protagonistes vont apprendre au lecteur à vivre le présent du mieux possible malgré les difficultés. Bailey notamment est une force de la nature et offre une leçon de vie époustouflante. Courageux, il ne se voile pas la face face à sa vie considérablement raccourci dés sa naissance. Il ne se plaint jamais mais supporte toujours les autres.

L'autrice entame des sujets très délicat dans son oeuvre qui peuvent être mal considérés si c'est mal fait. Heureusement, Amy Harmon émet beaucoup de justesse malgré la dureté des propos.

Je vous laisse donc découvrir à votre tour un tourbillon de sentiments et d'émotions : tristesse, effroi, injustice, joie, amour, amitié, peur... au travers de cette oeuvre auto-éditée !

Follow Me @ludivine_cutie