mercredi 13 juin 2018

Le Monde Obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d'un loup-garou survenu devant le Hunter's Moon. Du côté des Chasseurs d'Ombres, Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare. Pris dans la tourmente des événements, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux forces du mal. Un combat qui les mènera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l'East River.


Auteur : Cassandra Clare
Edition : Pocket Jeunesse
Parution : 2012
Pages : 524
ISBN : 978-2-266-24430-5




LA CITE DES CENDRES



C'est avec joie que je vous retrouve pour une suite de saga, aujourd'hui nous verrons ce que j'ai pensé du second tome de The Mortal Instruments : La Cité des Cendres. Soyons clair, cela  faisait tellement longtemps que j'avais lu le premier tome que j'en avais quelque peu oublié les événements passés. Heureusement pour moi, entre temps, je m'étais regardé la série télévisée (pas terrible à mon humble goût), ce qui m'a permit de me rafraîchir quelque peu la mémoire !

Nous retrouvons dans ce tome l'univers magique que nous avons quittés. Toujours aussi riche, nous y découvrons même de nouvelles créatures telles que les fées que nous n'avions pas encore rencontrer mais seulement entendu parler ou certains démons tels que les Raums ou les Onis.

Je dois dire que la plume de l'auteur est très simple, facile d'accès et permet une lecture rapide de ce livre, cependant simple ne veut pas dire dénué de descriptions. Au contraire, Cassandra Clare semble avoir un petit penchant pour les créatures morbides et particulièrement ragoûtante. Les images que j'avais en tête à certains passages n'étaient pas des plus plaisantes. L'autrice utilise ici un point de vue omniscient ce qui permet au lecteur de connaître chaque protagoniste plus en profondeur (ce qu'il voit, ce qu'il ressent...).

Les protagonistes, parlons en. Nous avons grosso modo, les mêmes personnages que dans le tome précédent. L'un d'entre eux se démarque particulièrement : Simon, qui passe du gentil humain végétarien au vampire aux crocs acérés. Toujours fou amoureux de Clary, il ferait n'importe quoi pour elle, et cette dernière en profite pas mal, ce qui ma l'a rend exécrable ! Elle m'exaspère à toujours se mettre en avant, d'autant plus qu'elle se fiche pas mal de Simon et joue donc de ses sentiments. En compagnie de Jace, elle va apprendre ce dont elle est vraiment capable. En effet, le frère et la sœur ayant semblent plus puissant que bien des Chasseurs d'Ombres grâce à des dons survenus après les expériences de Valentin sur eux. Jace est capable de sauter de plusieurs étages sans rien se casser et Clary peut créer des runes ce qui s'avère bien utile dans leur combat. Nous avons un nouveau personnage, Maïa, qui s'immisce peu à peu dans le groupe. C'est une jeune lycanthrope qui se rapproche un peu trop de Simon au goût de Clary, jalouse, malgré qu'elle n'ait pas de sentiments amoureux envers lui. Tous très attachants, mon chouchou de ce livre reste Simon, fidèle à lui-même malgré sa nouvelle identité.

Le lecteur continue de tourner les pages de ce livre parce qu'il veut savoir qui, pourquoi et comment les protagonistes vont se sortir de tout cela. J'ai passé un agréable moment avec des personnages attachants et un monde que j'aimerai continuer à découvrir dans le troisième tome.


Ma dernière vidéo :


jeudi 7 juin 2018

Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être... 

Nos Faces Cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire.
L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...


Auteur : Amy Harmon
Edition : Robert Laffont
Parution : 2015
Pages : 434
ISBN : 978-2-221-19200-9


NOS FACES CACHÉES

Première lecture de cette autrice et j'en ressors changé, mûrit. J'ai croisé une belle leçon de vie au détour de quelques phrases malgré ma réticence au début face aux clichés et aux schémas classiques vus et revus dans le genre romancé.

Le lecteur a l'occasion de connaître ses personnages ainsi que de les voir évoluer. Ainsi, il y a Ambrose, le mec le plus populaire du lycée hyper beau gosse; Fern, simple, fade et franchement pas jolie. Paraît bien pale au côté de sa meilleure amie Rita, sublime et très remarquée. En dernier lieu, Bailey, souffrant d'une maladie grave qui rend son temps compté. Cousin de Fern, ils passent leur temps ensemble et cette dernière fait donc tout ce qu'il est incapable de le faire (autrement dit tout) sans pour autant le voir comme une corvée.

Le début du récit sert à s'approprier les protagonistes et leur environnement. La suite commence lors d'un événement important. De cet événement naîtra réellement le fil de l'histoire. Il s'agit ici du 11 septembre 2001, journée marquante pour eux notamment pour Ambrose qui prendra la plus grande décision de sa vie : se mettre au service de sa patrie en entrant dans l'armée. Ses amis le suivent et les voilà parti en Irak.
Le retour est brutal pour les habitants de la petite bourgade d'où les cinq amis viennent mais également pour Ambrose qui vit un choc et un changement tout autant physique que moral. Il va alors se réfugier auprès de Fern, une personne auparavant transparente à ses yeux mais qui dorénavant fait rayonné son monde.

Avec leur histoire, nos protagonistes vont apprendre au lecteur à vivre le présent du mieux possible malgré les difficultés. Bailey notamment est une force de la nature et offre une leçon de vie époustouflante. Courageux, il ne se voile pas la face face à sa vie considérablement raccourci dés sa naissance. Il ne se plaint jamais mais supporte toujours les autres.

L'autrice entame des sujets très délicat dans son oeuvre qui peuvent être mal considérés si c'est mal fait. Heureusement, Amy Harmon émet beaucoup de justesse malgré la dureté des propos.

Je vous laisse donc découvrir à votre tour un tourbillon de sentiments et d'émotions : tristesse, effroi, injustice, joie, amour, amitié, peur... au travers de cette oeuvre auto-éditée !

mercredi 30 mai 2018

Une jeune femme émerge de la forêt, à peine vivante. Son histoire est au-delà du raisonnable. Mais elle est vraie. Chaque détail sordide l'est. Quelques jours plus tard, un autre survivant est retrouvé; et une série semble se former. Des paires de victimes sont enlevées, emprisonnées et confrontées à un terrible choix : tuer ou être tué. Préféreriez-vous perdre votre vie plutôt que votre esprit ? L'inspecteur Helen Grace connaît la part sombre de la nature humaine, y compris la sienne.En dirigeant l'enquête, elle comprend que les survivants détiennent la clé de l'énigme. Et rien ne sera plus terrifiant que la vérité.


Auteur : M.J. Alridge
Edition : 10/18
Parution : 2011
Pages : 407
ISBN : 978-2-264-06369-4


AM STRAM GRAM

Après avoir tant entendu parler de cette oeuvre, j'ai décidé de me pencher un peu plus dessus. Haletant et terrifiant parfois, j'ai succombé à son charme.

L'intrigue est palpitante et nous tient en haleine. Elle est originale de par la façon dont procède le meurtrier qui enferme deux personnes ensembles dans un endroit isolé avec aucun autre moyen de s'échapper qu'un fusil chargé d'une seule balle : tuer ou être tué.

Helen, le personnage principal est complexe et dans certain passage même, inquiétante. Elle nous montre une face lisse mais nous découvrons derrière l'iceberg un besoin d'extérioriser de profondes blessures.

L'ambiance au fil des pages devient lugubre plus les morts s'entassent dans le dossier. Malgré ça, le lecteur continue sa lecture et découvre un meurtrier insoupçonné !

mercredi 23 mai 2018

Charlie devrait déjà être rentrée. Elle avait promis d'être là de bonne heure. Parce que c'est le jour du grand départ en vacances qu'elle et toute sa famille attendent depuis longtemps. Mais voilà, il est 11 heures, et Charlie n'est pas là. Pourtant, la camarade de lycée chez qui elle a passé la nuit prétend qu'elle est partie très tôt et, sur une petite île comme Sandling Island, les trajets sont généralement rapides. L'heure file. Nina est de plus en plus inquiète pour sa fille. Et elle est bien la seule. Car personne ne prend cette disparition au sérieux et personne ne la croit quand elle dit qu'il est arrivé quelque chose. Et elle le sait, elle le sent, Charlie est en danger. Isolée sur cette île anglaise battue par les vents, Nina vit le pire des cauchemars, celui que toutes les mères redoutent. Très vite elle comprend que son instinct maternel est son seul allié si elle veut sauver son enfant...


Auteur : Nicci French
Edition : France Loisirs
Parution : 2009
Pages : 272
ISBN : 978-2-298-01867-7




CHARLIE N'EST PAS RENTRÉE



Rare sont les livres écris à quatre mains dans ma bibliothèque, mais en voici tout de même un. Une découverte de ces auteurs qui ont combinés leurs noms et prénoms Nicci Gerrard et Sean French créant ainsi leur pseudonyme Nicci French.

Le lecteur ouvre les pages d'un monde oppressant, celui d'une mère Nina, qui ne retrouve pas sa fille. Elle est forte et indépendante et doit faire face aux mépris de la gendarmerie qui préfère croire à l'hypothèse d'une fugue plutôt qu'à une disparition inquiétante. Contrainte, elle se met donc à faire leur boulot et à rechercher le moindre petit indice lui permettant de retrouver sa fille.

La cadence est soutenue, le suspense est présent et l'intrigue palpitante tient en haleine le lecteur. L'oeuvre ne se déroule ici qu'en une journée, laissant quand même le temps au lecteur de s'acclimater à l'environnement de cette mère, à sa détresse et sa détermination. Toutefois, Nina à beau courir dans tous les sens pour manger toutes les miettes qu'elle peut trouver, le lecteur ne ressent pas ce besoin d'urgence, de vitesse que'il devrait ressentir. J'ai personnellement, simplement suivi le personnage, cherchant à deviner ce qui a bien pu se passer mais je ne me suis pas non plus attaché aux personnages. Une certaine distance était gardé avec eux.

Ce n'est donc pas une lecture folichonne, certainement pas le livre de l'année mais c'est toutefois suffisamment intéressant pour un petit moment lecture !

Ma dernière vidéo :

mercredi 16 mai 2018

Deux ans et sept mois qu'Ophélie se morfond sur son arche d'Anima. Aujourd'hui, il lui faut agir, exploiter ce qu'elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d'informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d'adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?


Auteur : Christelle Dabos
Edition : Gallimard Jeunesse
Parution : 2017
Pages : 483
ISBN : 978-2-07-508189-4



LA MÉMOIRE DE BABEL



Et je continue à nouveau une saga avec le dernier tome parut de La Passe-Miroir, La Mémoire de Babel ! Et comme les précédents, je n'ai pas été déçue !

L'univers est toujours aussi enrichi et original, l'autrice a vraiment une imagination débordante et je pense sincèrement qu'elle ne cessera de nous étonner de sitôt. Tout un monde est créé et présenté au lecteur qui découvre une nouvelle arche, celle de Babel, en même temps qu'Ophélie se découvre une nouvelle vie sous une nouvelle identité : Eulalie.

Les personnages ont beaucoup évolués depuis le dernier tome. Ophélie a mûrit et semble plus courageuse. Son amour lui donnerait-il des ailes ? Thorn, quant à lui apparaît que plus tard dans ce récit et même quand le lecteur le retrouve, il est en retrait. Le couple a été séparé pendant plus de deux longues années. Le lecteur et Ophélie ne savent donc plus trop comment se comporter avec Thorn. Au début du moins.

La plume de l'autrice est encore une fois très appréciable, elle laisse le lecteur se plonger dans son univers, l'aidant par ci par là à se procurer ce dernier. Elle sait manier la plume afin de bien doser les descriptions des lieux et des personnages afin que le lecteur puisse s'immerger totalement dans le récit.

Ce que nous apprenons à la fin de ce tome est juste tout à fait dingue ! C'est fou comme c'était sous le nez du lecteur du début à la fin et que nous ne sommes pas capable de le deviner. Mais c'est mieux ainsi, la surprise qui nous atteint alors n'est que plus sincère.

Encore une fois, je trépigne d'impatience en attendant d'avoir le quatrième tome entre les mains. Et vous, êtes-vous tentés par cette oeuvre ? 

jeudi 10 mai 2018

Londres, de nos jours. Un adolescent est abattu lors d'une course-poursuite. Ce drame conduit Cynthia Bonsant, journaliste au Daily, à enquêter sur les agissements de Freemee, société américaine high-tech spécialisée dans la collecte et l'analyse de données, qui promet à ses dizaines de millions d'utilisateurs une vie meilleure grâce à ses applis. Dans un monde où réseaux sociaux, sites de e-commerce, caméras de sécurité et objets connectés sont les parfaits alliés de la surveillance globale, le chemin qui mène à la vérité va se révéler aussi ardu que dangereux.


Auteur : Marc Elsberg
Edition : Livre de Poche
Parution : 2017
Pages : 502
ISBN : 978-2-253-08665-9



ZERO



Avez-vous remarqué que je m'essaie de plus en plus au thriller dans mes lectures ces derniers temps ? Ce genre commence à bien me plaire et se trouve petit à petit une place sur mes étagères. De prime abord, je n'en lisais pas du tout, j'aimais la jeunesse et me cantonnais qu'à cela, puis on m'a offert l'opportunité d'en lire un, puis deux.. et finalement, je me retrouve à piocher dans les bibliothèques des uns et des autres afin d'en lire à nouveau. Le changement c'est maintenant.

Découvrez ici un thriller d'anticipation parfaitement agencé et équilibré, la réalité et la fiction se côtoient de très près. Une société 2.0 où le consommateur de base utilisera une Act App au quotidien pour l'aider à être plus heureux et atteindre ses objectifs dans laquelle il gagnera des points à chaque action que l'application lui aura conseillé de faire. Lunettes et montres sont connectées et les entreprises influencent le comportement de tout un chacun dans le plus grand des anonymats : celui qui est vu de tous.

Ce récit donne à réfléchir, le lecteur rencontre une certaine peur des nouvelles technologies qui endorment la plupart des gens, les rendant plus obéissant et manipulable notamment avec le personnage principal Cynthia. Face à elle Zero. Le lecteur ne sait pas qui il est ou qui ils sont, ni d'où provient cette organisation. Zero veut mettre en garde le monde contre ce qu'il se passe vraiment, les dirigeants de Zero veulent pouvoir contrôler leurs données et non plus être contrôlés par des multinationales comme Freemee dans ce récit (grande entreprise qui a créée les Act Apps). Zero c'est une remise en question de notre mode de vie actuel et à venir. La question que le lecteur finit par se poser est simple : la vie privée existe-t-elle encore dans un monde où tout est connecté, de la santé en passant par la vie amoureuse ainsi que les traque à l'homme suivis en direct par des millions de personne à l'aide des portables, lunettes ou montres connectées qui peuvent filmer instantanément.

Tout ceci donne beaucoup d'information à digérer et assimiler dés le départ, le monde informatique et technologique est omniprésent et évidemment le champ lexical y est associé ce qui, en toute logique ne peut pas plaire à tous les lecteurs. Certains vont en comprendre une part, malgré les explications, d'autres vont tout comprendre parce qu'ils sont suffisamment renseignés ou connectés dans leurs vies actuelles mais d'autres encore s'y perdront et ne comprendront rien parce qu'ils ne vivent pas encore dans ce monde là, n'utilisent pas d'ordinateurs ou d'internet, peut-être n'utilisent-ils pas leurs cartes bleus. Ceux-là vont être perdus et ne peuvent se permettre de lire ce livre à mon avis sans avoir un sentiment d'incompréhension.

L'intrigue en elle-même est surprenante, un peu effrayante au vu de tout ce que j'ai écris ci-dessus. Le scénario tient la route et est bien construit. Les personnages sont crédibles, attachants et bien ancrés dans le récit. Surtout Cynthia qui arrive à réfléchir de son propre chef sans l'aide des applications qui gèrent la vie d'une bonne partie des citoyens. La plume de l'auteur est idéale, le récit est orné de différents points de vue donnant aux lecteurs encore plus envie de découvrir le fin mot de l'histoire.

Pour finir,  je vous laisse avec cette citation qui est très présente dans ce livre : "Bienvenue dans la paranoïa !".

jeudi 12 avril 2018

Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets... tout la distingue des autres habitants du Monde Émergé.  Fille d'un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons.
Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l'esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit la Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L'heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir..


Auteur : Licia Troisi
Edition : Pocket Jeunesse
Parution : 2011
Pages : 495
ISBN : 978-2-266-21390-5


LIVRE I
NIHAL DE LA TERRE DU VENT

Ce petit bijou aura mis plus d'un an à sortir de ma PAL, généreusement offert par mon amie Sarah lors de notre swap de Noël, mais je ne regrette pas d'avoir attendu. Il est typiquement le genre de livre que je dévore et j'ai pu tourner les pages à vitesse grand V sans soucis.

Avec un univers garnis de dragons, chevaliers, magiciens et autres créatures merveilleuses, l'autrice a sût me charmer et m'happer du début à la fin. D'une plume ravissante, nous entrons à la rencontre de descriptions époustouflantes avec des paysages bien ancrés et un décor bien cerné.

La protagoniste, Nihal, grande héroïne moderne, est une véritable combattante capable de tendresse comme de guerre. Avec elle, Sennar, le jeune magicien qui joue le second rôle de celui qui est là quand elle a besoin.

Dynamique, la lecture de ce livre se fait toute seule. A quand la suite dans ma PAL ?



Ma dernière vidéo :

jeudi 5 avril 2018

Auteur : Xavier Husson
Edition : Au Bord des Continents
Parution : 2016
Pages : 165
ISBN : 978-2-37051-011-2


MERVEILLES & LÉGENDES DE MERLIN L'ENCHANTEUR

Pénétrez au cœur d'un livre ouvert. Marchez dans les pas du maître des lieux : Merlin l'Enchanteur.

De sa naissance à sa mort mythique, le lecteur suit la merveilleuse histoire de Merlin l'Enchanteur. Il va en apprendre beaucoup sur cette légende si réputée mais si peu connue finalement (l'immensité du pouvoir de cet enfant, sa drôle de naissance, ses exploits...).

Le format est charmant, l'idée d'un livre illustré fonctionne bien. La lecture est simple et peut se faire par petit bout. Chapitre après chapitre. 

Une petite pépite bien sympa à lire sous un plaid d'où l'on peut prendre le temps d'admirer les œuvres de l'illustrateur.

mercredi 21 mars 2018

A 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-même. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu'on ne peut s'empêcher de l'aimer. A la folie. A la mort.


Auteur : Myra Eljundir (Ingrid Desjours)
Edition : Robert Laffont
Parution : 2012
Pages : 442
ISBN : 978-2-221-20351-4


KALEB
SAISON I

C'est en lecture commune avec une amie que j'ai découvert cette lecture. Et je dois dire que je m'attendais à mieux mais en même temps, j'ai apprécié. Je crois que j'en attendais trop tout simplement.

Kaleb, le protagoniste, étonnamment peut aussi être un antagoniste vu ses tendances mauvaises. Malgré cela, il reste attachant, cherchant sans cesse comment s'en sortir avec ses nouveaux dons et comment faire face à ses envies de meurtres. Peut-être qu'il manipule le lecteur, peut-être pas..  Il reste méprisant mais le lecteur lui pardonne.

Le contexte est sympa. J'ai beaucoup aimé le rapprochement avec un volcan et les dons qui apparaissent pour ces "enfants du volcan". C'est original et au vu de la fin de ce livre, je pense que ça promet une bonne suite. Etant très addictive, je lirai certainement la suite de cette trilogie.

Ma dernière vidéo :


lundi 5 mars 2018

Auteur : V.E. SCHWAB
Edition : Lumen
Parution : 2017
Pages : 505
ISBN : 978-2-37102-116-7


UN AUTRE MONDE VOUS ATTEND, LA
,
DE L'AUTRE CÔTÉ DU MUR...

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris, sans magie d'aucune sorte. Celui de Kell, rouge - on y respire le merveilleux à chaque bouffée d'air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu'on s'y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l'a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s'y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C'est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l'a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l'irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu'une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui - pour les deux mondes, à vrai dire - le compte à rebours est lancé.

Avis personnel :

Si vous suivez un minimum la blogosphère, vous avez certainement entendu parler ces derniers mois de ce livre. Je ne suis pas du genre à lire les livres pendant leurs périodes "tendance" mais pour une fois, j'ai craqué en librairie pour celui-ci.

Avec Shades of Magic, je tente l'expérience pour la première fois avec cette maison d'édition et comme je m'en doutais, je n'en sors pas déçue. Nous entrons dans un univers original avec plusieurs mondes ayant en commun : Londres.

Concernant les protagonistes, ils sont attachants et courageux. Nous retrouvons Kell, qui est l'un des deux derniers magicien de sang qui existent, c'est un Antari. Il peut passer d'un monde à l'autre et aide à la communication entre les souverains de chaque monde. Lila, de son côté est une vraie héroïne qui sait se défendre toute seule. Ce n'est pas une diva mais un garçon manqué rêvant d'aventure et de piraterie. Ensembles, ils unissent leurs forces afin de s'entre aider. Ils ne sont pas là pour faire jolis ou créer une histoire d'amour, mais bel et bien pour se battre pour leurs convictions !

L'univers qu'à crée l'auteur est complet. Grâce à sa plume, simple et parfaite pour la situation, je n'ai eu aucun mal à me l'imaginer et à m’immerger dans le bouquin. La magie est vraiment le point phare de ce monde haut en couleur et en originalité. L'intrigue est bonne et pleine de ressources, et le lecteur n'a qu'une envie c'est de tourner les pages encore et encore!

Je ne vous dépeint pas plus l'histoire en elle-même tout simplement parce que la quatrième de couverture (citée plus haut) en dit bien assez long d'après moi.

Ma dernière vidéo :

vendredi 23 février 2018

Auteur : Lian Hearn
Edition : Gallimard
Parution : 2002
Pages : 329
ISBN : 978-2-070-53803-6


Quatrième de couverture :

Le Silence du Rossignol vous entraîne dans une quête épique, au cœur d'un Japon féodal où se côtoient poésie délicate et terrible violence. Vengeance, traîtrise, honneur et loyauté, beauté, amour fou... Derrière les visages impassibles et les codes immuables se cachent des cœurs passionnés et des sentiments farouches.

Avis personnel :

Je referme avec satisfaction les pages de ce livre, une première avec cette autrice. J'ai été enveloppé et baigné dans l'esprit du Japon Médiéval.

Takeo est un adolescent comme les autres vivant en toute tranquillité dans son petit village quand la totalité se fait massacrer. Arrivant après sur les lieux, il survit grâce à Sire Otori Shigeru qui verra en lui un espoir et surtout un rôle important à jouer dans la guerre qui se profile.

Sans conteste poétique, cette oeuvre regorge d'un univers foisonnant, vivant et imaginaire. Magie et fantastique sont présents.  Différents sujets peuvent être abordés tels que la place de la femme dans la société avec la seconde protagoniste Dame Kaede, victime de son sexe et de son rang.

Mêlés à un univers fantastique avec trahison, vengeance et amour, les personnages sont tout de même attachants. Laissez vous bercer par cette histoire mettant en place le décor, l'univers et les différentes tribus qui feront sans nul doute lumières sur le prochain tome !

vendredi 12 janvier 2018

Auteur : Jeff Lindsay
Edition : Points
Parution : 2009
Pages : 378
ISBN : 978-2-7578-5802-8

Quatrième de couverture :

Le jour, Dexter Morgan est expert judiciaire à la police de Miami; la nuit, il se transforme en tueur en série. Pas n'importe lequel, notez bien : un serial killer justicier qui ne tue que ceux qui le méritent. Un double meurtre particulièrement sordide laisse pourtant notre cher Dexter fort perplexe : serait-il confronté à plus fort que lui ? 

Avis personnel :

Après un échec cuisant auprès de la série télévisée, je me lance avec perplexité dans la saga littéraire. Et, Oh! Surprise! J'ai bien mieux apprécié.

Le personnage principal est complexetouchant malgré lui et atypique. Expert judiciaire le jour, tueur en série la nuit, Dexter n'est pas vraiment humain, il feint ses émotions et se réfère à ce qu'il a vu ou lu pour faire sa propre vie. Il a besoin d'une couverture pour cacher sa vraie nature et pour ça, il va bientôt se marier. Beau-père de deux enfants qui sont comme lui, il tente de leur offrir la même éducation que lui et pour ça, la première leçon c'est : "ne pas se faire prendre" et avoir l'air normal parce que quand les humains cherchent un coupable, ils se tournent tout de suite vers ceux qui ont l'air méchant.

Dans ce tome, Dexter n'est plus le traqueur mais la proie ! Son Passager Noir, sorte d'ombre qui l'aide habituellement dans ses enquêtes a mystérieusement disparu. Alors en proie au doute, il va devoir se poser des questions à propos de ce dernier. Pourquoi lui et d'autres ont cette ombre ? Le gros du tome repose là dessus et sur cette personne qui ne cesse de le suivre à la trace..

Étonnamment, Dexter m'a semblé plus humain avec ses enfants qu'avec sa femme. Avec cette dernière, il doit jouer, il est comme un automate alors qu'avec eux, il cherche vraiment à les aider. Il est le seul à les comprendre.

Au début de ma lecture, j'ai eu un peu de mal avec le choix de narration fait. Dexter est le narrateur mais il a souvent tendance à parler de lui à la troisième personne, ce qui m'a valu d'être un peu perdu. Mais, c'est parfaitement en accord avec le personnage, le choix est judicieux. Le lecteur jour alors le jeu et se familiarise avec le personnage. C'est en accord avec cet homme si particulier dans une vie pas si ordinaire que cela.

Le contraste avec les pensées de Dexter et sa vie quotidienne sont saisissants et surprenants. Sa pauvre femme, Rita, a trois psychopathes sous son toit et n'en sait rien même si elle a pu en avoir un petit aperçu grâce à ses deux chers enfants. Rita, c'est un peu l'humaine stupide et typique (blonde qui plus est) qui ancre le lecteur dans la réalité.

Dexter feint d'être comme tout le monde mais il ne joue plus quand son Passager Noir le quitte subitement. Sa vie devient alors morne et insipide et le lecteur comprend alors l'importance et la place qu'à ce drôle de Passager. Ironie du sort avec la façon dont ce dernier revient à Dexter, il faut le lire pour le croire et en rire! Parce que oui, j'ai pas pu m'empêcher d'en rire, et de tout de suite aller le raconter à mon compagnon qui a bien rit lui aussi!

Je vous parle peu ou presque pas de ce fameux individus qui le suit à la trace ni même des enquêtes sur lequel travail Dexter, tout simplement parce que le fil rouge de ce tome est Dexter et son Passager Noir. Les enquêtes et cet homme mystérieux sont bien là et répondent à des questions à propos de ce sujet. Je vous laisse donc découvrir tout ça par vous-mêmes ;)

Je me dois également de vous préciser que lire ces tomes dans l'ordre n'a pas de réelle importance, puisque je n'ai pas encore lu ni le un ni le deux et j'ai pourtant totalement cerné le personnage et son univers!

samedi 6 janvier 2018

Auteur :Roald Dahl
Edition : Folio Junior
Parution : 1987
Pages : 122
ISBN : 978-2-070-33440-7

Quatrième de couverture :

Il était une fois la ville de Paris. Il était une fois un café. Il était une fois un monsieur Pierre. Il était une fois un petit garçon nommé Bachir. Il était une fois une petite fille, une sorcière du placard aux balais, un géant aux chaussettes rouges, une paires de chaussures amoureuses, une poupée voyageuse, une fée du robinet... La rue Broca n'est assurément pas une rue comme les autres.

Avis personnel :

J'attaque à nouveau un petit livre jeunesse recueillant plusieurs contes très enfantin.

Idéal pour les enfants à partir de sept ou huit ans, ce recueil comporte son lot d'humour et de sorcières. Pour lire à votre enfant avant de le coucher ou lui-même, il est parfait à tout point de vue. C'est simple et rapide à lire. L'imaginaire de l'enfant ne peut qu'être éveillé ! De plus, les images inscrites à l'intérieur de cette édition, peuvent également aider votre enfant à apprécier sa lecture.

Evidemment, les plus grands également apprécieront de découvrir ou redécouvrir cette lecture, faisant une courte pause dans un quotidien parfois trop oppressant ;)

Auteur :Roald Dahl
Edition : Folio Junior
Parution : 1990
Pages : 201
ISBN : 978-2-070-33613-5

Quatrième de couverture :

Ce livre n'est pas un conte de fées mais une histoire de vraies sorcières. Vous n'y trouverez ni stupides chapeaux noirs, ni manches à balais... La vérité est beaucoup plus épouvantable ! Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaires. En fait, elles ressemblent à n'importe qui. Si on ajoute à cela qu'une sorcière passe son temps à dresser les plans les plus démoniaques pour attirer les enfants dans ses filets, vous comprendrez pourquoi ce livre est important.

Avis personnel :

Etant petite, j'avais lu ce livre et en était ressortie un peu refroidi. Les histoires de sorcières m'effrayaient pas mal à l'époque. Aujourd'hui, je ne regrette pas de l'avoir relu. Halloween approche et les plus grands peuvent prendre un malin plaisir à lire ce livre aux plus jeunes, c'est une lecture parfaite pour vos petits bouts à partir de sept ans, je dirai.

Nous rencontrons un enfant qui vit chez sa grand-mère. Cette dernière va lui expliquer en détail comment reconnaître une sorcière (parce qu'elles existent)! Il va l'écouter attentivement et mettre à profit tous ses conseils pour ne pas se faire prendre par une sorcière, jusqu'au jour où il tombe au milieu d'une assemblée de sorcières sans moyen de s'en sortir.

Cette lecture est touchante et simple. A travers elle, les enfants peuvent apprendre à ne pas faire confiance aux gens qu'ils ne connaissent pas, et à ne surtout pas les suivre

Roald Dahl a une bonne écriture, son imaginaire est parfaite pour les enfants et le résultat vaut le coup d'oeil !

Follow Me @ludivine_cutie