mercredi 28 janvier 2015

Chronique l Madame Bovary

Auteur : Gustave Flaubert
Edition : Pocket
Parution : 2008
Pages : 478
ISBN : 978-2-266-16376-7
Prix : 1.99€

Quatrième de couverture :

Depuis 150 ans, cette pauvre Emma Bovary souffre et pleure dans cent, mille villages et villes de France. Parce qu'elle ne sait pas vivre, ni aimer, elle rêve ses amours et sa vie. Et cependant elle est belle, sensuelle, audacieuse. Mais une imagination déréglée, l'exaltation romanesque, un époux médiocre et obtus, l'absurde goût du luxe et des amants méprisables vont l'entraîner dans la ruine et une mort affreuse.

Avis personnel :

Une relecture en raison d'examen. Un enthousiasme absent à l'idée de relire un livre qui, à la première lecture m'avait vraiment déplu. Pourtant, à ma grande surprise, je me suis beaucoup moins ennuyée que la première fois que je l'ai lu.

L'intrigue est bonne, on suit l'histoire d'Emma qui s'ennuie à mourir dans sa vie pleine de désillusion. Pauvre femme, elle ne se contente pas de ce qu'elle a, elle veut vivre comme le marquis, elle veut être riche et avoir un mari moins ennuyeux disons. Malgré quelques passages qui m'ont ennuyés, semblant long, globalement c'est une bonne lecture.

Les personnages sont en grandes parties la cause de mon ennuie, Charles est empoté, ne voit rien de ce qu'il se trame et travail dur pour ne même pas pouvoir profiter de son argent. Il se laisse totalement berné par sa femme, il est naïf, médiocre et incapable de quoi que se soit. Dés le début du livre, nous entrons dans ce personnage, on le voit totalement mal à l'aise, dans des vêtements dont il n'a pas l'habitude, il semble vouloir faire le bourgeois mais il paraît seulement bourgeois, ça ne va pas plus loin. De plus, il ne réussi pas à être médecin et est seulement "officier de santé". Bref, notre pauvre Charles Bovary n'a pas la vie facile.

Parlons de notre pauvre Emma, tant à plaindre dans sa misérable vie : un mari incapable, une situation financière précaire, une maison pas à son  goût et j'en passe. Elle souhaite une vie comme dans ses livres de jeunesse, elle ne se rend pas compte qu'elle pourrait avoir une vie parfaite si elle voulait. Mauvaise mère à mon sens, elle n'est pas capable de l'aimer correctement. C'est une femme qui m'a très, très ennuyée.. Je voulais la prendre par les épaules et la secouer, elle est de ces femmes belle, qui a tout mais ne s'en rend pas compte. Assez perturbant, je le conçois.

Sur tout les autres personnages, aucun n'a eu mon attention sauf Justin, notre pauvre Justin, il m'a fait de la peine, il mérite tellement mieux que tout ça. Homais, le pharmacien du village chez qui il vit, lui cri toujours dessus, l'insultant d’imbécile.. Ce dernier, M. Homais, m'a beaucoup énervé aussi, il est genre d'homme à vouloir tout diriger, à colporter toutes les nouveautés à tout le monde, à toujours se rendre chez le médecin pour tout, cet homme m'a beaucoup dérangé lors de ma lecture.

Généralement, un bon livre, mais un classique que je ne relirai pas de moi-même. Trop de choses m'ont déplu, même si ma lecture a été plus aisée que la première fois.

Ludivine


4 commentaires:

  1. Je n'ai jamais eu le courage de commencer ce livre, de peur justement de m'ennuyer avec ces personnages qui sont réputés pour être assez déplaisants. Mais c'est un classique, donc je pense qu'il faut le lire au moins une fois dans sa vie et c'est ce que je ferais mais pas dans l'immédiat. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison :D

      Amicalement,
      Ludivine.

      Supprimer
  2. Ce livre me donne envie depuis un long moment, ma mère l'a donc je pense que je vais pas tarder a lui emprunter :)

    RépondreSupprimer

Follow Me @ludivine_cutie