samedi 8 juillet 2017

Chronique | Les Cornes d'Ivoire





Auteur : Lorris Murail
Edition : Pocket Jeunesse
Parution : 2012
Pages : 478
ISBN : 978-2-266-21614-2


Quatrième de couverture :

Le cours de l'histoire s'est inversé.
Désormais, les Maîtres noirs règnent sur le monde.

A seize ans, Mari, esclave blanche née sous le soleil de l'Afirik, part à la découverte du Septentrion, le continent qui a vu naître les siens.

Menée par l'ingénieur Penda et le capitaine Diaker, l'expédition s'aventure dans les terres sauvages du Nord. Très vite, le rêve des explorateurs s'effondre : dévasté par la Peste, pillé par les colons afirikains, le pays franche est loin de ce que Mari avait imaginé... Et l'hiver approche...

Avis personnel :

Après une très longue absence de chronique sur ce blog, je vous retrouve pour vous parler de ma seconde lecture de Lorris Murail. Seconde oui, c'est un second tome.. Mais non, je n'ai pas lu le premier tome (encore).

Ouvrez donc ce livre et découvrez une uchronie assez originale. C'est-à-dire que vous aurez affaire à une réalité inversée. Ici, vous vous retrouverez avec le peuple blanc exploité par les noirs. Dans ce monde, ce sont les blancs qui sont vus comme des singes, des macaques, des inculturés et non socialisés.. Et je peux vous dire que ça change vraiment de notre Histoire, c'est vraiment intéressant et super ludique. L'auteur nous donne pleine réflexion sur le racisme lié à la couleur, l'homosexualité ou encore la place de la femme dans la société. En effet, c'est assez étrange de se retrouver dans un monde où les blancs sont considérés comme les noirs à une certaine époque.

Concernant les personnages, je les ai trouvés bien poussés. Ils ont chacun une histoire. Mari est une jeune femme amoureuse d'un noir et ancienne esclave. Birayma est ingénieur noir passionné par les croquis futuristes d'un blanc. Ils partent donc de l'Afirik ensemble en expédition vers le Septentrion, le pays natal de Mari.

L'intrigue est vraiment intéressante, c'est la première fois que je lis une uchronie et ce fût une bonne découvrete. J'ai hâte de pouvoir en lire de nouveau !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow Me @ludivine_cutie